« LES GENS NE PÈCHERAIENT PAS SI LE SEIGNEUR N'ADMETTAIT PAS LE PÉCHÉ »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un recensement a été effectué, de nombreux avatars sont libérés

Partagez | 
 

 Another morning, like the others (Pv Leslay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naveedyah K. Johnson

avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Avatar : Kristen Stewart
Crédit(s) : lora
Pseudo : Callie
Date d'inscription : 18/03/2009

holy bible.
Age :: 22
Péché :: Paresse
Vicious.relations ::

MessageSujet: Another morning, like the others (Pv Leslay)   Jeu 19 Mar - 1:41

<3



  • Naveediyah se tenait devant son miroir, elle soupira en voyant le bleu sous son œil. Elle s'attacha les cheveux et attrapa son maquillage. A ce moment, elle remercia celui ou celle qui avait eu l'excellente idée d'inventer le fond de teint, c'est vrai cette petite poudre est vraiment magique. Elle passa une bonne couche de poudre sur son bleu, et puis se maquilla un peu pour essayer de camoufler au mieux les traces de la dispute de la nuit dernière.
    Une fois après essayer de masquer sa "blessure" elle finit de s'habiller. Au pire si quelqu'un lui demande comment elle a fait ça, elle dira simplement qu'elle s'est cognée à une armoire, ou à une table. La jeune fille était assez maladroite parfois, donc ça passerait inaperçue et surtout personne ne serait étonné.
    Lorsqu'elle enfila son t-shirt elle entendit du bruit, en premier elle sursauta puis elle se dit que ça devait être Leslay qui rentrait. Elle alla dans le salon, mais il n'y avait rien, seulement une pile de livres qui venaient de tomber. Elle soupira et les ramassa, la chambre d'hôtel n'était pas très bien ranger, mais peu importe, Navee n'avait pas envie de ranger. Il y avait la femme de chambre qui passait, mais parfois elle devait vraiment se demander ce qui c'était passé lorsqu'elle voyait la lampe cassé ou encore des verres.

    La jeune femme attrapa son sac et sa clé de chambre et sortit de l'hôtel. Le soleil tapait ce matin, bien sûr il ne faisait pas encore la chaleur accablante de l'été mais il faisait bon pour un matin de Mars. Elle attrapa ses lunettes de soleil dans son sac et héla un taxi, pas envie de marcher ce matin. Elle donna l'adresse du Kills Tricky au chauffeur, la veille elle n'avait pas totalement finis de ranger des papiers. Et puis elle espérait y croiser son mari, même si elle lui en voulait pour la veille, elle l'aimait plus que tout. Elle savait que le matin elle retrouvait celui qu'elle avait épouser. Arrivée devant le club, elle poussa la porte de service et salua le barman qui finissait de ranger un peu.

    Bonjour Mme Johnson, Mr est dans son bureau à l'étage.
    Merci.

    Elle avait toujours ses lunettes sur les yeux, elle monta à l'étage mais alla d'abord sans son bureau. Elle posa ses affaires et retira enfin ses lunettes. Elle inspira profondément, et se retourna lorsqu'elle entendit sa porte s'ouvrir.

    Hey salut ça va?

    Elle s'efforça de sourire à son mari qui se tenait sur la pas de la porte. Elle s'était arrêter avant de lui demander où il avait passé la nuit, elle voulait oublier ce qui s'était passé hier soir. Il devait être seulement énervé, c'est d'ailleurs ce qu'elle se répétait depuis quelques semaines maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslay M. Johnson
FUCKINGADMIN
GivemeAlcoholbabee

avatar

Nombre de messages : 542
Age : 25
Avatar : RPatzzounet. (aa)
Crédit(s) : MiseryAngel. (ll)
Pseudo : the kills tricky.
Date d'inscription : 10/03/2009

holy bible.
Age :: twentyfour.
Péché :: gourmandise.
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: Another morning, like the others (Pv Leslay)   Ven 20 Mar - 0:04

    « LE MAL C'EST QUELQUE CHOSE DE TOUJOURS POSSIBLE,
    ET LE BIEN C'EST QUELQUE CHOSE D'ETERNELLEMENT DIFFICILE. »
      ▬ LESLAY MORGAN JOHNSON ET SA TENDRE EPOUSE. (aa)

    Lundi matin, huit heures. Leslay émerge doucement et lentement de son dur et court sommeil. Son habitacle pour la nuit ? Sa voiture, comme à chaque fois, ou presque. Le soleil tape dans les vitre teintées de son quatre x quatre noir. Vegas en plein mois de mars, c'est comme la floride en plein hiver. Le soleil est présent, mais les températures sont fraiches. Il ouvre difficilement les yeux en redressant le siège conducteur qu'il avait abaissé pour y passer la nuit. Il ouvre la boite à gants et en tire ses lunettes de soleil. Les vitres étaient teintées, certes, mais pas le pare-brise, et il fallait avouer qu'un lendemain de cuite se prendre le soleil en pleine gueule n'est pas le meilleur des remèdes. Il enfila ses lunettes et mis le contact. La nuit dernière n'avait pas été une bonne nuit. Après une enième dispute avec sa femme, il avait gaiement continué à se bourer avant de tomber dans un coma profond sur l'un des sièges de sa voiture. Une chose était sûre, il n'allait pas rentré à l'hôtel. Il risquerait d'y croiser sa femme, chose qu'il voulait éviter. Leslay ressentait toujours cette lacheté après avoir cogné sur sa tendre moitié, après tout, quel homme normalement contitué sur cette planète ne ressentirait pas de la haine et du dégoût envers lui même après avoir frappé sur une femme ? Aucun sans doute. Des disputes ils y en avaient, des coups ils y en avaient également, beaucoup de pardons aussi, mais peu de remises en questions. Chaque lendemain Leslay allait sagement retrouver sa femme, lui demander pardon d'avoir été aussi con, et chaque fois elle acceptait, sachant pertinement que pourtant rien ne changerait. Il parrait que les gens appelent ça l'amour. Mais l'amour n'était pas censé vous procurer des choses que vous n'avez jamais ressentit auparavant, des moments et des sensations intenses auxquelles vous n'auriez jamais pensez ? Bien sûr que si. Alors pourquoi pour Naveedyah et Leslay il déclenchait tant de haine, d'amertume et de souffrances ? Aucune idée, même Leslay n'avait pas la moindre idée des raisons qui le poussait à taper sur sa femme, et à vrai dire il ne s'était jamais posé la question. Il sa gara donc devant le Kills Tricky, son club, son héritage familliale, qu'il avait joyeuse transformé en entreprise 'amicale' si ce terme existe, puisqu'il en était le gérant à partie égale avec eben, son meilleur ami. Il descendit de sa voiture et ses pieds eurent du mals à se stabiliser aussi rapidement que d'habitude. Sa nuit avait dut être vraiment alcolisée, et l'alcool présent dans son sang la veille devait probablement encore se cacher dans quelques unes de ses veines. Il se dirigea donc vers la porte d'entrée puis entra dans le lieu de sa réussite. Il monta les escaliers qui le mèneraient à son bureau, sans prendre la peine de saluer la moindre personne présente ici. Pas que son impolitesse était habituelle, disons juste qu'aujourd'hui on se passerait des familliarités en tout genre. Une fois en haut il avança vers son bureau, qui se trouvait au bout du couloir, le poussant dons à passer devant les multiples portent de son personnel. Il entendit alors du bruit dans le bureau de sa chère femme, d'ordinaire elle ne venait pas aussi tôt au travail, mais il ne pouvait s'agir que d'elle dans cette pièce, puisque seul elle et lui possèdait la clée de cet endroit. Il prit donc la décision d'aller la voire, de toute façon à quoi bon fuir, ils vivaient ensemble, travaillaient ensemble et étaient mariés, alors la fuite était casi impossible. Il ouvrit la porte du bureau, et la jeune femme se tourna.

    ▬ Hey salut ça va ? dit-elle avec entrain.
    ▬ Salut mon coeur.

    Leslay s'approcha d'elle et alla déposer un baisé sur son front tout en la serrant d'une étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theholybible.1fr1.net
Naveedyah K. Johnson

avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Avatar : Kristen Stewart
Crédit(s) : lora
Pseudo : Callie
Date d'inscription : 18/03/2009

holy bible.
Age :: 22
Péché :: Paresse
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: Another morning, like the others (Pv Leslay)   Ven 20 Mar - 18:26

  • Comme tous les matins Navee se disait qu'elle devait avoir une conversation avec son mari, et comme tous les matins dès qu'elle le voyait, son courage s'en aller. Elle se rendait compte qu'elle l'aimait, elle savait qu'elle lui pardonnerait tout, et elle se sentirait perdue si elle le quittait ou si lui le faisait, alors autant supporter la colère de son mari. La peur de se retrouver seule, la peur de ne plus être avec lui était toujours présente dans son esprit lorsqu'elle pensait à cela. Et puis qu'est ce qu'elle ferait ensuite? Elle travaillait avec lui, elle était dans cette boîte grâce à lui et ce n'était pas vraiment un travail excessif. Elle vivait bien, Leslay prenait tout en charge.
    Le jeune s'approcha d'elle et l'embrassa sur le front avant de la serrer dans ses bras, la jeune femme se blottit dans ses bras, elle aimait ses moments, où il était tendre avec elle. Où il était comme avant. Lorsqu'il était comme ça, elle se demandait bien ce qui pouvait lui arriver lorsqu'il s'énervait, c'est vrai qu'il était soul lorsqu'ils se disputaient, mais elle ne savait pas pourquoi il buvait autant. Et puis on dit souvent que les femmes qui se font battre par leur maris leur cherche toujours des excuses, au début Navee s'était toujours dit que ça ne lui arriverait jamais, qu'elle ne se laisserait pas faire, mais maintenant qu'elle est dans cette position, elle se rend compte qu'elle est comme les autres. Mais elle devait rester forte, cette situation allait bientôt cesser. C'est ce qu'elle se répétait à chaque fois qu'elle se retrouver seule après le départ de son mari.

    - Ça fait longtemps que tu es là?

    Elle lui sourit, elle le regardait dans les yeux brièvement, comme si elle voulait éviter son regard. Comme si elle lui mentait, si elle lui cachait quelque chose, mais c'était plus de l'angoisse, de la peur de déclencher encore une dispute. Elle resta un peu dans ses bras et pris une inspiration avant de se détacher de son étreinte.

    - J'ai pris un peu d'aspirine si tu veux, je savais pas si tu serais là aussi tôt, j'allais le laisser dans ton bureau.

    Elle s'éloigna un peu de lui, pour attraper son sac et en sortit les médicaments. Elle les tendit à Leslay, elle ne savait pas si il les voulait, s'il en avait besoin mais elle aurait tout fait pour qu'il se sente mieux. Bien que Naveediyah aimait son mari plus que tout, depuis quelques temps elle avait toujours peur que ce qu'elle faisait déclenche une réaction violente.La conversation devenait un peu plus compliquée pour les jeunes mariés, ce qui attristé la jeune fille. Elle se demandait vraiment s'il l'aimait toujours, s'il ressentait toujours quelque chose pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslay M. Johnson
FUCKINGADMIN
GivemeAlcoholbabee

avatar

Nombre de messages : 542
Age : 25
Avatar : RPatzzounet. (aa)
Crédit(s) : MiseryAngel. (ll)
Pseudo : the kills tricky.
Date d'inscription : 10/03/2009

holy bible.
Age :: twentyfour.
Péché :: gourmandise.
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: Another morning, like the others (Pv Leslay)   Jeu 26 Mar - 0:05

    La jeune femme resta quelques instants dans les bras de son mari. Leslay était parfaitement conscient du mal qu'il lui fesait, il était également conscient des choses que ses actes entrainaient, ou entraineraient. Cela faisait maintenant quelques semaines que Leslay s'était mit à boire, sans raison particulière. On rentre du boulot complètement crvé, on embrasse sa femme, on dîne, et on se sert un verre de scotch pour décompresser de cette journée. Le lendemain les choses sont les mêmes, la même routine, les mêmes actes, puis les jours passent et le fait de toujours vouloir s'échapper de ses responsabilités vous bousculent et vous poussent à la faute. Les hommes violent sont toujours coupables, ils sont responsables de tous le malheur qui les entourent, de tous le malheur qu'ils procurrent aux gens qu'ils sont censés aimés, mais jamais un homme violent n'admettra sa faute ou sa culpabilité au risque de perdre toutes les choses auxquelles il tient. Mais se raisonnement est stupide, puisque si les personnes auxquelles on fait du mal, restent, sont là, malgré toute la douleur qui les animent, le fait d'admettre et se soigner devrait forcément pousser la personne brisée au pardon et à la compréhension, et non à la fuite et aux reproches. Pourtant Leslay ne pensait jamais à ça. Il revenait le lendemain, demandait pardon, et recommencait sans pour autant se sentir plus coupable. Certes il avait conscient d'être mauvais et méchant, mais la peur de voir partir la seule femme qu'il n'ait jamais aimé le possédait tellement qu'il préférait faire ses excuses et passer à autre chose, en espérant. En espérant que demain serait différent.

    ▬ Ce fait longtemps que tu es là ?
    ▬ Nan je viens d'arriver. dit-il un faible sourire aux lèvres.

    Naveedyah sourit à Leslay et se recula de son étreinte. Les festivités n'étaient jamais expressives les lendemains de disputes, si on peut appeler ça des disputes. Elle croisa son regard, brièvement, comme si elle éprouvait de la peur à le regarder. Ce regard craintif vint alors pincer le coeur de Leslay. Regarder votre femme, la seule, celle que vous aimez, plus que tout, et constatez que de son côté l'amour est mélangé est la peur, à la crainte de l'autre, vous comprendrez alors à quel point ce regard blesse, ce regard fait mal. Mais il était justifié, et jamais Leslay n'en voudrait à son épouse de le regarder de cette manière, car dans le fond c'était le seul regard qu'il méritait d'elle, s'il devait en mériter un. En examinant ce regard plein de reproches Leslay constata que sa femme avait légèrement poussée sur le maquillage aujourd'hui, il s'arrêta alors sur les raisons qui avaient poussées la jeune femme à se maquiller autant, il comprit et surtout il vit, l'émataume sous son oeil. C'était une habitude, mais d'ordinaire le maquillage cachait dans la totalité les marques de violences de Leslay, mais aujourd'hui le bleu était distingable, ce qui provoqua un nouveau pincement au coeur chez le jeune homme. La peine de son visage ne suffisait plus à le faire se sentir coupable, maintenant les bleus et les marques étaient visibles et il se rendit compte à quel point ça devait être horrible pour elle de vivre comme ça.

    ▬ J'ai pris un peu d'aspirine si tu veux, je savais pas si tu serais là aussi tôt, j'allais le laisser dans ton bureau.
    ▬ Pardon. dit-il en baissant les yeux.

    La faiblesse, rien d'autre. De toute manière aucun homme normalement constitué devrait se sentir fière du mal qu'il procurre à la femme qu'il aime, les hommes violent sont faibles pour taper sur des êtres génétiquement moins fort qu'eux. Leslay était faible. Il attrapa le flacon d'aspirine que lui tendait Navee et il ne prit même pas la peine de lui sourir, car les sourir ne servent plus dans des moments comme celui-ci. Il posa l'aspirine sur le bureau de sa femme, et la serra de nouveau dans ses bras, très fort. Il l'aimait, il l'aimait à mourir. Peut-être même beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theholybible.1fr1.net
Naveedyah K. Johnson

avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Avatar : Kristen Stewart
Crédit(s) : lora
Pseudo : Callie
Date d'inscription : 18/03/2009

holy bible.
Age :: 22
Péché :: Paresse
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: Another morning, like the others (Pv Leslay)   Dim 29 Mar - 1:00

  • Naveediyah aimait ces moments là, même si elle savait pertinemment que ce moment tendresse allait laissé place à une énième dispute le soir qui arrivait. Parfois, la jeune femme prenait son temps pour rentrée, elle n'avait pas tellement envie de se dépêcher et retrouver son mari, pourtant lorsqu'on est jeune mariés, les retrouvailles sont toujours les meilleures. Pour leur couple tout était différent maintenant. Elle se demandait si Leslay regrettait ce qu'il avait fait, elle pensait qu'il ne devait pas être fier mais ne savait pas s'il se remettait en question après.
    Navee savait qu'un rien pouvait faire perdre son sang froid à Leslay. Si elle rentrait trop tard, si elle lui disait que peut être ce serait mieux de boire un peu moins....chaque petits détails pouvait déclencher une dispute. Parfois la jeune fille se disait que ne rien dire du tout était peut être mieux.

    -Tu as dormis où cette nuit?

    La jeune femme avait longtemps hésiter avant de poser cette question, elle ne savait pas comment aller réagir son mari. Mais à chaque fois qu'il partait, elle ne pouvait pas s'empêcher de se faire du souci, de se demander avec qui il était, où il passait le reste de la nuit. Et en même temps, elle lui en voulait beaucoup de l'avoir fait souffrir comme ça. Mais elle avait toujours espoir que Leslay arrêterait de boire comme il le fait et que tout redeviendrait comme avant. D'ailleurs, elle ne savait pas pourquoi il avait commencer à boire. Prendre un verre en rentrant du boulot et vraiment différent de boire verres sur verres en rentrant du boulot, et même si la journée a été épuisante.
    Elle n'avait jamais compris pourquoi il avait tant changé, qu'est ce qui avait déclencher ce besoin de boire chez lui. Mais elle ne pouvait pas lui poser la question, tout d'abord la peur de Navee était trop grande, et puis elle se doutait qu'il ne lui répondrait pas. Le savait il lui même?
    Lorsque la jeune femme cherchait le tube d'aspirine, son mari s'excusa. Elle lui tournait le dos, l'entendre demander pardon lui donnait un faible sourire, c'était devenu une habitude maintenant. Demander pardon le lendemain, et la jeune femme pensait toujours que c'était la dernière fois qu'il le demandait.
    Il la serra dans ses bras, pour lui montrer son amour. Navee se blottit dans les bras, si elle avait pu elle y resterais tout le temps.

    -Je t'aime, lui murmura-t-elle.

    Oui elle l'aimait, et elle ferait n'importe quoi pour lui. C'est dans ces moments là que l'expression "l'amour rend aveugle" prenait vraiment tout son sens. La jeune femme se disait qu'elle avait sûrement été inventée pour les couples qui sont comme eux. Les couples qui se font souffrir mais qui malgré tout ne s'imagine pas l'un sans l'autre. Mais elle se sentait faible, de ne pas lui tenir tête, de pas le faire réagir.

    - Tu as beaucoup de travail aujourd'hui?

    Avoir une conversation banale ne règlerait jamais leur problème, mais Navee ne voulait pas d'une dispute maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslay M. Johnson
FUCKINGADMIN
GivemeAlcoholbabee

avatar

Nombre de messages : 542
Age : 25
Avatar : RPatzzounet. (aa)
Crédit(s) : MiseryAngel. (ll)
Pseudo : the kills tricky.
Date d'inscription : 10/03/2009

holy bible.
Age :: twentyfour.
Péché :: gourmandise.
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: Another morning, like the others (Pv Leslay)   Ven 17 Avr - 14:28

    Chez de nombreux couples les disputes sont dures et insupportables, chez de nombreux couples elles sont nombreuses et inappréciées, mais chez tous les couples il y a de l'amour. Peu importe de connaitre ou non les raisons pour lesquelles vous vous êtes mis en colère, peu importe de savoir qui de nous deux à raison, peu importe toute les questions, la seule certitude d'un couple c'est l'amour. Certes l'amour n'excuse pas tout, loin de là même, mais l'amour est avant tout le remède de tous les malheurs au sein d'une union. Vous avez beau frapper sur votre femme, tromper votre mari, l'amour est toujours là et rien ne changera ça.

    ▬ Tu as dormis où cette nuit ?

    Il y avait tant d'habitudes a prendre après chaque soirs de disputes. Cela faisait quelques semaines que Leslay s'était mis à boire, et cela faisait également quelques semaines qu'il déverssait sa rage sur sa femme. Le rituel, les habitudes étaient les mêmes après. Hésiter à se retrouver, ne pas hésiter à s'excuser, car on sait que c'est de loin la meilleure chose à faire, attendre, serrez contre soi dans l'espoir d'oublier tous ce qui s'est passé, poser des questions, répondre aux questions, avancer, faire comme si tout allait bien ou comme si tout irait bien. Les questions étaient les mêmes chaque lendemain, et les réponses étaient toujours les mêmes, sauf une réponse différenciait des autres. Où avait dormit le jeune époux ? A chaque fois la réponse était différente car lui même ne prévoyait pas les endroits où il allait dormir, puisqu'il ne prémédittait pas les soirs de crises, bien qu'il savait d'ors et déjà une fois alcolisé que l'affrontement serait inévitable.

    ▬ J'ai loué une chambre au motel, c'était pas très confortable, mais c'est toujours mieux que les siège de ma voiture. il haussa les épaules.

    Leslay ne dormait que très rarement dans sa voiture. Disons que ses sièges en cuir lui servaient les soirs de grande débauche, les soirs où il était incapable de rouller plus de deux minutes sans risquer une quelconque colision avec un quelconque arbre. Mais la nuit dernière les dégats n'avait pas été trop conséquent, du moins les dégats sur sa propre personne, puisqu'à en juger par le bel hémataume qui occupait le visage de sa douce, il était le seul à avoir été épargné.

    ▬ Je t'aime. lui murmura-t-elle.

    Elle vint alors se blottir dans ses bras, et Leslay ressera son étreinte. En guise de réponse à ce je t'aime il alla déposer un baiser sur son front. Leslay n'était pas du genre expressif en matière d'amour et de sentiments, et pour cause il préférait de loin frapper sur la femme qu'il aime plutôt que de lui dire à quel point elle représentait tout pour lui. En déposant ce baiser il ferma ses yeux repensant à tous ces problèmes nouveaux qui venaient d'apparaitre au sein de leur vie depuis ce mariage. Il pensait également au fait qu'en ce moment même, à cet instant précis il aurait du lui dire qu'il l'aimait, qu'il était plus que désolé et que tout changerais, qu'elle représentait toute sa vie et tout ce dont il avait besoin aujourd'hui, mais rien ne vient et il préféra se détacher d'elle. Un soupir s'extirpa de sa bouche.

    ▬ Tu as beaucoup de travail aujourd'hui ?
    ▬ Nan. J'ai deux trois coup de fils à passer, rien de bien méchant. On va au restau ce soir ? Si t'as le temps, bien sûr.

    Leslay n'aimait pas trop parler de son travail, surtout ces derniers temps où le club ne marchait pas fort, il préféra donc dériver sur autre chose. Cela faisait un moment que les deux tourteraux n'étaient pas allés manger au restaurant en tête-à-tête et pour cause, ils passaient le plus clair de leur temps à se gueuler dessus, ça ne leur laissaient donc plus de temps à eux pour faire autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theholybible.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Another morning, like the others (Pv Leslay)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Another morning, like the others (Pv Leslay)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good morning, Salam alikoum
» saxo new morning 8s
» gregR33 | Sax 1.4l New Morning swap sans ch
» tite sax' new morning 1.6l 8s
» [Babyboy] Saxo Vts New Morning 8S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
h o l y . b i b l e ― « pardonnez moi mon père » :: v e g a s ▬ « w e s t . s i d e » :: the kills tricky .-
Sauter vers: