« LES GENS NE PÈCHERAIENT PAS SI LE SEIGNEUR N'ADMETTAIT PAS LE PÉCHÉ »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un recensement a été effectué, de nombreux avatars sont libérés

Partagez | 
 

 Un verre pour oublier ce dur quotidien. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle Lewis
& the anger eats me; slowly.
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 25
Avatar : Kristin Kreuk
Crédit(s) : Barda Doll
Pseudo : Haachi.
Date d'inscription : 06/04/2009

holy bible.
Age :: Vingt-deux ans.
Péché :: La colère.
Vicious.relations ::

MessageSujet: Un verre pour oublier ce dur quotidien. (libre)   Ven 17 Avr - 2:50

    La musique. Certainement trop forte. Plongée dans l'ambiance de la nuit, la belle se sentait terriblement attirée par la piste de danse. Tentant. Mais elle n'avait surement pas assez bu pour cela. Oui c'était surement cela. Ou alors, ce n'était qu'une vulgaire excuse pour noyer sa peine dans plusieurs verre de Manzana. La raison était pourtant simple; une lourde dispute, des cris, des insultes. Pas le beau vase de maman contre le mur; heureusement, sinon, bonjour les dégâts. Seulement des cris, puis les larmes après. Des pleurs cachés, il faut être fière, et ne pas montrer ses faiblesses. Oui, c'est pathétique, mais c'était comme ça. Commissaire Lewis était froide, colérique, et gardait la tête froide et haute pendant n'importe quelle situation. Rien ne lui faisait peur. Pas même cet homme qui s'approchait dangereusement d'elle, un verre d'alcool fort à la main, avec un sourire qui en aurait fait tomber plus d'une.
      "Bonsoir...Qu'est ce qu'une aussi jolie fille que toi fais ici, seule ?"
      "Elle ne vient surement pas ici pour se faire aborder par des nazes comme toi."
    Silence. Un petit sourire de la part du jeune homme; un soupir désespérée la policière, qui gardait les yeux sur son verre pratiquement vide. Elle était venue ici pour s'amuser, pour se changer les idées. Elle était venue pour danser, se vider la tête de toutes les pensées qui lui hantaient l'esprit. En fin de compte, elle se retrouvait devant un malheureux verre de Manzana presque vide, et s'était abaissée a parler a un homme pour qui elle n'avait le moindre intérêt. Tant pis, c'était comme ça. Dans une seconde d'illumination, la belle leva le visage vers l'inconnu, puis le regarda instant. Pas mal. Mais il y avait mieux. L'anneau qu'elle portait au doigt en disait long. Une bague de fiançailles; c'est si peu à côté d'une magnifique bague de mariage... Mais elle n'allait pas se plaindre, ce n'était pas son habitude. Dans un élan de générosité, elle ouvrit la bouche pour adresser la parole au jeune homme.
      "Je parie que tu es un de ces gars qui passent ses journées dans le canapé, a regardé un misérable match de foot à la télé, et à boire de la bière avec des vêtements crades; et ta vie sociale doit être si misérable que tu es obligé de venir parler a des filles en boite pour te convaincre du contraire. Dans le noir, tout paraît si...Simple ?"
      "Avec un caractère comme le tien, ta vie sociale ne pas être fabuleuse non plus."
      "Jsuis fiancée, connard."
    Silence, deuxième édition. Décidément, Gabrielle avait le don pour faire taire les gens. Mais l'air qui flottait sur le visage du garçon n'était pas des plus avantageux. Celui ci semblait se dégrader, petit a petit, fixant la jolie bague que portait la flic. Merde, elle avait le droit de la montrer, de s'en vanter même, de ce petit bijou. Bon, ce n'était pas une bague en diamant avec je-ne-sais-combien de carats. Mais qu'importe; cette bague représentait tant. Pour elle, pour l'homme qui lui avait offert, et pour l'amour qu'ils se portaient. Finalement lassé de se faire humilier d'une telle façon par Gabrielle, l'inconnu finit par quitter sa place, et a partir on-ne-sait-où. A vrai dire, la belle s'en fichait, royalement. Qu'il aille au diable, si ça lui chante.

    Le soupir que poussa la jeune femme en disait long sur son humeur. D'une traite, elle finit son verre d'alcool, déposa par la suite un billet sur le comptoir, puis alla danser parmi d'autre personne. Des inconnus; tous des inconnus. Il y avait peut être des gens qui étaient dans la même situation qu'elle. Peut être. Peut être qu'il se passerait des choses pas claires, peut être que tout se passerait bien. Il faut le dire; si l'on se soucier de tous ces gens, on aurait pas fini. Alors Gaby continuait a danser. Elle était là, au milieu de la piste, presque effacée parmi des inconnus. Ses jambes nues se coloraient, en fonction des éclairages, ses hanches ondulaient, suivant la musique, ses bras se levaient, si bien qu'on pourrait croire qu'ils voulaient toucher le ciel, un instant; une danse endiablée pour une fille qui porte le nom d'un ange. Quelle ironie. Avec tout cela, la jolie flic n'aperçus pas qu'une silhouette avançait, qu'un corps se dirigeait vers elle, comme décider a suivre la danse de l'ange...

    (Pas d'inspi, en plus, je reviens d'une fête, j'ai bu [d'où l'apparition de la Manzana...], la cigarette me monte a la tête, je suis fatiguée, mais mes doigts ne veulent pas quitter le clavier et mes jambes refusent d'aller sur mon lit... En plus, ca doit être truffer de fautes, j'en suis désolée...en gros, c'est nul, mais si quelqu'un daigne me répondre, qu'il sache que je me rattraperai au prochain post !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://BEHINDxTHExBLACK.skyblog.com
 
Un verre pour oublier ce dur quotidien. (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Verre pour longue portée Bertone
» kit main libre voiture pour nokia 6210 / petit prix /
» tube de verre pour niveau
» Vends vitrine pour magasin en verre avec étagère en verre.............
» pedalier de tandem a roue libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
h o l y . b i b l e ― « pardonnez moi mon père » :: v e g a s ▬ « e a s t . s i d e » :: sugarcane .-
Sauter vers: