« LES GENS NE PÈCHERAIENT PAS SI LE SEIGNEUR N'ADMETTAIT PAS LE PÉCHÉ »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un recensement a été effectué, de nombreux avatars sont libérés

Partagez | 
 

 « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hell S. Maccione

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Avatar : Amber Heard
Pseudo : MEG_#
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 20 ans
Péché :: La gourmandise
Vicious.relations ::

MessageSujet: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Dim 22 Mar - 17:01

« Laisses moi t’expliquer… »


    En apparence, c’était une nuit comme les autres qui s’annonçait pour la jeune Hell. Elle se trouvait dans sa chambre d’hôtel, une cigarette à la main bien que fumer était interdit dans les chambres, assise sur son grand lit. Seule. Bien trop seule même. Hell détestait la solitude, et ce depuis toujours. Depuis qu’elle avait quitter sa ville natale pour venir s’installer à Vegas, quittant également le domicile de ses parents, Hell était habituée à vivre le soir. De toute manière, lorsque l’on vit à Vegas, nous sommes tous un peu comme des vampires, à vivre la nuit où les casinos sont ouvert, où les boissons coulent à flots, où rien ne semble pouvoir vous atteindre. Agacée d’être à ne rien faire dans sa chambre d’hôtel, Hell décida de sortir, pour vaincre à ses occupations habituelles: la drogue, l’alcool, et le sexe. Et oui, une jeune femme qui a l’air si douce en apparence peut en réalité cacher une véritable diablesse. Hell s’avança devant la chose qui lui servait de penderie, et choisit une tenue on ne peut plus aguicheuse, mettant en valeur ses courbes divines. Comme à son habitude, Hell se devait d’être sexy et désirable, pour ne pas passer à côté d’un riche hériter, ou même d’un jeune homme qui voudrait bien lui offrir l’hospitalité, et autre chose, pour la nuit. Mais attention, Hell ne faisait pas seulement ça pour le plaisir. Véritable garce qu’elle était, Hell profitait du petit matin pour voler les biens de ses conquêtes d’un soir. Porte feuille, argent, drogue.. Rien ne lui échappait. Et c’est ainsi qu’elle pouvait jouer au casino, sans dépenser un seul centimes de sa propre fortune, qui était de toute manière bien amoché depuis qu’elle vivait ici. Son sac en main, ses escarpins aux pieds, Hell marchait le long de l’avenue principale de Las Vegas, à la recherche de sa cible pour la soirée. Chaque soirs, elle changeait d’endroit, pour ne pas attirer tout soupçons sur elle, voir même certaines rumeurs. La jeune serveuse était une habituée du monde de la nuit, et certains la qualifiaient de prostituée. Or ce n’était pas le cas du tout, Hell couchait seulement pour son propre plaisir, et surtout pour oublier sa pauvre et triste vie. Elle s’arrêta devant un casino où elle n’avait pas mit les pieds depuis un moment: The vénitian. La jeune femme entra facilement dans l’enceinte du casino, et scruta légèrement les lieux avant de commencer toutes activités. Elle prit quelques jetons, afin de commencer un peu à jouer, et se dirigea vers une table de poker, l’un de ses jeux favoris. Le bluffe était sa spécialité, et son physique un avantage pour déstabiliser ses concurrents. Hell s’installa à une table, et remporta la partie haut la main, grâce à son charme. Elle se dirigea ensuite vers le bar, où un homme lui offrit un verre. Hell le remercia d’un simple sourire, et commença à boire sa tequila, tranquillement, assise au comptoir. La jeune femme alluma une cigarette, et regarda aux alentours de la salle, à la recherche de sa future proie. Le barman lui dit ensuite quelques mots, mais la jeune femme n’écouta pas vraiment ce qu’il lui disait. Il devait probablement lui signaler que fumer était interdit dans cet endroit, mais peu importe, Hell n’était pas le genre à se fier aux règles. Mais soudain, une voix plutôt familière l’interpella…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka A. Danvers

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Avatar : Taylor Kitsch (L)
Crédit(s) : Tagada
Pseudo : Ronnie
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 23ans
Péché :: Colère
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Dim 22 Mar - 18:54



    « Danvers! Tu t’occupes du bar ce soir! »
    « Mais pourquoi? »
    « A ton avis? La scène d’hier t’as pas suffit. »
    « C’était qu’un accrochage! »
    « Un accrochage qui a pété l’une des machines du casino! T’es au bar ce soir et c’est tout! »

    Et voilà, encore une fois j’étais chargé du mauvais travail, à cause d’une simple bagarre de la veille dans laquelle j’avais indirectement été impliqué je me retrouvais à la « mine », l’endroit le moins bruyant du casino. Mise à part jeter les personnes ivres, le bar ne m’apportait aucunes satisfactions quand je travaillais, déjà, à quoi ça sert d’être dans un bar si on ne peut même pas boire? Pff!
    C’est donc en insultant mon boss dans ma barbe de trois jours que je quittai la salle de réunion afin d’aller à mon nouveau terrain de surveillance: le Bar du Venitian!

    Pour la première fois de ma vie je marchai presque à reculons, l’envie d’entrer dans cet endroit ne m’enchantait pas du tout, je préférai de loin aller surveiller les joueurs de poker, de black-jack ou encore des machines à sous, c’était tellement plus excitant, les femmes y étaient merveilleuse, voir leurs sourires s’afficher sur leurs lèvres divines quand elles gagnaient, il n’y avait que ça qui me motivait à travailler, enfin, peut-être pas seulement ça, pouvoir dire ce que je pensais des gosses de riches en face de leurs visages quand ils volaient, il n’y avait rien de mieux. J’aimai mon métier, si tout était à refaire alors je le referai, quitter le Texas et les ambitions de mes parents pour suivre ma propre route, il n’y a aucuns problèmes, je recommencerai ça tout de suite si jamais on m’en donnait l’occasion.
    Enfin, ne parlons pas trop vite, il y avait tout de même certaines choses auxquels je me passerai bien, des choses que je regrettai avoir faites et que jamais je ne referai mais dans l’ensemble, j’étais assez satisfait de ma vie d’Agent de sécurité. Après tout, j’étais beau, ce ne sont pas les filles qui me manquait et je pouvais frapper qui je voulais quand je le voulais avec bien évidemment une remise à pied à la prime quand je cassais le nez d’un de ses jeunes enfants pourris gâtés!

    Le chemin jusqu’au bar me parut bien court quand j’y mis enfin les pieds. L’ambiance était très soft, des lumières tamisées, une musique de la nouvelle génération passait, tous le monde portait des vêtements hors de prix et visiblement aucuns ne s’amusaient comme dans mon bon vieux bar miteux le Winning Streaks. Les deux ambiances n’étaient pas du tout comparables et j’avoue que je préférai de loin le deuxième où les tenues hors de prix n’étaient pas réclamés, là bas c’était une tenue de tous les jours, mal habillé ou pas, on pouvait y entrer sans risquer de s’y faire virer. De plus, il y avait des tables de billard qu’ici visiblement ils ne connaissaient pas. C’est vraiment à se demander ce qui me m’avait poussé à faire ce métier, protéger et surveiller de vulgaires personnes qui ne pensaient qu’à l’argent alors que moi-même je ne roulai pas sur l’or et je n’y roulerai certainement jamais.

    Minuit, il n’était que minuit, je terminai de travailler dans cinq heures, cinq heures interminables à regarder le bar où encore une fois je ne virerai personnes. Je pris une profonde inspiration, saluant de la tête le barman que je connaissais assez bien, une bande de filles en profita pour me regarder de haut en bas, sans vraiment me déstabiliser, je fis mine de ne pas les avoir vu, elles n’étaient pas comme je l’espérai et de toute façon je préférai aller au bar pour me prendre une bon cocktail même si je n’en avais absolument pas le droit.
    A peine arrivée devant le comptoir que je voyais mon verre déjà posé devant moi, un sourire s’afficha alors sur mes lèvres quand le barman me fit un clin d’œil, décidément il me connaissait trop bien.

    C’est quand je m’apprêtai à boire mon verre que je remarquai une magnifique tête brune, sans vraiment faire attention à qui il s’agissait - ce que je regrette à présent - je fronçai légèrement les sourcils, me regardant rapidement dans le miroir en face de moi, j’étais parfait, mon costard noir m’allait comme un gant et j’étais assez élégant pour lui parler. Je m’approchai légèrement d’elle qui me faisait dos avant de remarquer qu’elle tenait dans sa main une cigarette, un nouveau sourire s’afficha quand je compris qu’elle était certainement comme moi, elle se fichait royalement des règles de bonnes conduites, nous ferions un tandem d’enfer!


    « Il est interdit de fumer dans l’enceinte de l’établissement, c’est écrit sur… »

    Lui fis-je remarquer sur un air plutôt charmeur tout en effectuant correctement mon travail qui consistait à rappeler à l’ordre toutes personnes désobéissantes. C’est alors que je jetais de nouveau un regard au miroir qui nous faisait face que je compris enfin de qui il s’agissait.

    Non! Impossible, c’était elle! En brune! La dernière fois que je l’avais vu elle était blonde. Enfin, pourquoi? J’étais comme un idiot, elle me faisait dos mais je voyais son visage, elle était aussi radieuse qu’avant, aussi sexy que je l’avais connu mais, je ne sais pas, je la détestai, j’avais une colère telle que je ne pouvais la charmer, je ne pouvais plus le faire avec elle! Sans bien même prendre la peine de la laisser parler je repris immédiatement la parole tout en reprenant possession de mon corps qui agissait tel un légume cuit à la vapeur.


    « Je peux savoir ce que tu fais ici? T’as pas déjà un bar où tu travailles? »

    Lui dis-je enfin de façon arrogante, comme si je lui aboyais dessus, de toute façon elle le méritait! Qu’est ce qu’elle faisait ici sur mon lieu de travail? Je fronçai les sourcils de plus belle et pourtant, c’est à contre cœur que tous mes souvenirs la concernant revenaient comme des flashs devant mes yeux. Et moi qui croyais avoir tiré un trait sur elle, je me plantai le doigt au plus profond de mon œil.


[J'ai adoré ton post!!! (L)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell S. Maccione

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Avatar : Amber Heard
Pseudo : MEG_#
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 20 ans
Péché :: La gourmandise
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Dim 22 Mar - 19:37

    HJ: Merci (L) mais il était complétement naze comparé au tiens xD

    Hell n’était pas vraiment le genre de fille à aimer les règles. Depuis son plus jeune âge, la belle déteste faire ce qu’on lui dit, allez savoir pourquoi. Pourtant, étant une fille unique, elle aurait dut être une de ces petites fille sage, que tout le monde prend en modèle et que tout le monde envie. Et bien non, Hell était tout le contraire. Son père et sa mère avaient beau la punir de sortie, de dessert ou autre punition enfantines, Hell n’écoutait pas. A l’école, elle travaillait seulement lorsqu’elle le désirait. Sa maîtresse connaissait son caractère, et essayait de ne pas trop la faire criser. Hell n’avait pas beaucoup d’amis d’ailleurs, car la plupart jouaient à des jeux débiles, alors qu’elle préférait les jeux de bagarres, et autre choses dans le genre. La plupart des filles la détestaient, la plupart des garçons l’adorait. Mais lorsqu’elle a commencé à grandir, ses bêtises étaient de plus en plus grave. Son père, un agent du FBI réputé, d’origine italienne, en avait assez de ses frasques. Un soir, alors qu’elle rentrait d’un petit séjour au commissariat, pour vol à l’étalage, la belle avait volé quelques vêtements, son père ne sentit plus ses coups, et commença à battre sa propre fille, celle qui était soit disant tout pour lui. Hell avait beau être rebelle et ne pas se laisser faire, elle ne pouvait rien contre son père. Plus les années passaient, plus Hell continuaient ses bêtises et plus son père la battait. Sa mère quand à elle, ne voulait pas croire ce que lui disait la jeune femme, trop habituée à mentir pour son propre bonheur. Mais lorsque ce fut le coup de trop, Hell comprit que son père était allé trop loin, qu’il avait dépassé les limites depuis bien trop longtemps. Elle se rendit au commissariat de son père, histoire que sa vengeance soit encore plus grande, et dénonça tout à la police. Un réel soulagement pour elle, qui garde encore certaines cicatrices de ce passé douloureux, qu’elle n’a jamais dit à personne. Depuis ce jour, son père est derrière les barreaux, car il ne battait pas seulement sa fille, mais également certains malfaiteurs, et était aussi impliqué dans une histoire de détournement de fonds.

    Vous l’aurez compris, son passé douloureux est également l’un des facteurs primaire qui fait que Hell se drogue. Pour la jeune femme, la drogue lui permet d’oublier ce passé, car souvent lorsqu’elle y repense, des fantômes la hantent. En prenant ces substances absolument illicites, Hell oublie et vit dans son monde à elle, celui qui n’a pas de limites. A vrai dire, la jeune femme n’a pas vraiment changé depuis toutes ses années. Le fait que son père la batte aurait pu la faire changer d’optique sur la vie, lui faire arrêter ses rebellions et son caractère dur et froid, mais au contraire, cette histoire n’a fait que forger son caractère encore plus. Elle faisait n’importe quoi avec sa vie, jouait avec le feu, et ce n’était pas près de changer. En voyant que la chance était avec elle lorsqu’elle joua une partie de poker, Hell décida de se rendre dans le bar juste à côté, The Venitian, afin de boire un petit remontant. L’alcool était devenue une habitude également, car pas un soir ne se passait sans que la jeune femme boive quelque chose. Assise au comptoir du bar, Hell observait les gens qui l’entourait. Certains hommes semblaient complètement mort, alors que d’autres tentaient de le cacher. Hell remarqua la tenue de tout ses gens, complètement différente de la sienne. Ils semblaient tous être issue de la haute bourgeoisie, fières de leur argent, alors qu’elle était habillée d’une tenue assez provocatrice, comparée aux robes en soir des femmes présentes dans la salle. La jeune femme se sentit un peu seule tout d’un coup, et alluma une cigarette. Bien sur elle savait que c’était totalement interdit, mais Hell s’en fichait pas mal, ce n’était pas une cigarette qui allait tuer tous ces bourges. Le barman lui dit quelques mots, mais Hell n’écouta pas, bien trop occupé à regarder un homme marié qui semblait terriblement s’ennuyer à côté de sa pimbêche de femme, qui devait avoir quelques années de plus que lui. Soudain, alors qu’elle était en pleine observation, Hell entendit une voix lui dire que c’était interdit de fumer dans cet endroit. La jeune femme n’y prêta guère attention, et se contente de sourire en lâchant un « je le sais » qui voulait dire en gros qu’elle s’en fichait pas mal. Mais la personne sembla changer directement de ton, sans aucune raison pour Hell, et c’est alors qu’elle reconnut cette voix. C’était celle de son ancien petit ami, le seul homme avec qui elle avait eut une véritable relation, même si celle-ci était basée sur l’infidélité. Il semblait toujours autant remonté contre Hell, qui d’ailleurs n’apprécia absolument pas sa manière de lui parler. Elle se retourna, toujours en gardant sa cigarette allumé, et lui répondit aussitôt.

    « Je vois pas ce que ça peut te faire que je sois ici ou ailleurs! »

    Louka était toujours aussi magnifique, voir même un peu plus qu’autrefois. Le fait de le voir en colère l’attristait, mais Hell ne voulait pas lui montrer. Bien décidée à lui faire comprendre qu’elle n’avait pas changée, qu’elle avait toujours ce caractère qui leur avait coûté de nombreuses engueulades étant donné qu’il avait le même, Hell prit de nouveau la parole, en le provoquant.

    « Je ne savais pas que ce genre de bar t’attirait! On m’avait dit que tu avais fait un trait sur toutes ses saloperies! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka A. Danvers

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Avatar : Taylor Kitsch (L)
Crédit(s) : Tagada
Pseudo : Ronnie
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 23ans
Péché :: Colère
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Dim 22 Mar - 22:05

    On dit souvent que la Terre est petite, je n’y ai jamais vraiment prêté attention jusqu’à maintenant, on dit toujours que tôt ou tard nos démons antérieurs viennent vous saluer et cela signifie généralement le début de la fin, dans ce cas, j’allai mourir dans les quelques secondes qui suivaient. Le monde était-il assez petit pour que je retombe sur cette jeune femme précédemment blonde? A croire que oui, visiblement Dieu - dont je ne soupçonne l’existence - décidait de m’en faire voir de toutes les couleurs, entre mes mises à pieds au travail, cette jeune fille avec qui j’avais couché il y a peu de temps et qui ne pensait que par son argent et enfin avec la présence d’Hell sur mon lieu de travail, Dieu cherchait-il à se venger d’un quelconque mal que j’avais commis avant d’arriver ici? Dans ce cas, bien joué, il cherchait à se venger, il avait eu sa vengeance en me la ramenant ici, cette ex-copine que j’avais aimé, l’unique que j’avais aimé, la seule à qui j’avais dit ces quelques mots magiques. Merci Dieu! J’espère que tu profites aisément de ce spectacle!

    Je détestai ce genre de situation, encore plus quand elle se mit à parler, cherchant à son tour à prendre un ton menaçant et arrogant comme elle savait si bien le faire, sérieusement, si je n’étais pas suffisamment remonté contre elle je peux vous garantir que je l’aurai embrassé sur le champ, elle se distinguait des autres de part sa robe provocante dont elle avait elle seule le secret, tous les vêtements du monde lui allaient parfaitement bien, ses courbes avantageuses n’arrangeaient en rien la situation, j’avais beau lui en vouloir et sentir lentement une colère immense monter dans mon cœur je ne pouvais m’empêcher de repenser à tous ces soirs où lentement je venais l’embrasser dans le cou avant de m’emparer de ses lèvres de feu. Non, il fallait à tout prix que je résiste, elle avait beau être désirante à en faire tomber plus d’un sur le sol, je ne pouvais pas lâcher tout mes efforts maintenant, j’avais trop pris sur moi pour l’oublier, j’avais réussi à effacer ses désirs de mon corps enfin, je venais de me rendre compte que finalement je n’avais fait que de les oublier, les classer dans un tiroirs au fond de mon cerveau et elle en était la clé, elle avait réouvert ce tiroir fermé par sa faute. Je la déteste sincèrement!


    « On t’a mal informé, je bosse ici à ton contraire. »

    Lui aboyais-je de nouveau. La colère s’emparait de nouveau de mon corps, je n’étais absolument pas patient et je n’arrivai pas à prendre sur moi, quand j’étais en colère contre quelqu’un, il le savait, elle devait le savoir et elle le méritait! Elle m’avait fait trop de mal pour que je puisse la pardonner, certes je ne vais pas lui lancer toutes les pierres, je suis également fautif dans l’histoire mais après tout, elle avait fait débordé le vase. Notre relation n’était pas des meilleures, mais j’étais au fond de moi sûr qu’on aurait pu arranger les choses si jamais on avait parlé ce matin où j’étais arrivé dans sa chambre pour lui faire l’amour et m’excuser de la scène de jalousie que je lui avais faite quelques heures auparavant, mais elle en avait décidé autrement, préférant se réconforter dans les bras d’un autre homme, elle avait tiré un trait sur notre histoire d’amour et j’avais fait de même de mon côté préférant à présent jouer avec les femmes, ne jamais tomber amoureux d’elle, ne pas m’investir dans des relations longues où je savais parfaitement que je faisais plus de mal à la personne alors qu’elle ne le méritait peut-être pas.

    Je finis enfin par daigner la regarder de haut en bas et c’est là que je remarquai qu’elle était magnifique, sa couleur brune lui allait parfaitement bien, elle était même plus belle en brune qu’en blonde, bien que je l’ai toujours désiré en blonde. Je sentais mon cœur s’accélérer mais je ne le montrai pas, les flashs revenaient sans cesse, je ne cessais de me retourner dans la tête la dernière fois où je l’avais vu, dans le lit en compagnie d’un autre homme, depuis, s’en était fini entre elle et moi, je ne lui avais jamais laissé la peine de m’expliquer, j’avais effacé son numéro de mon portable quand encore je l’avais car moi et la nouvelle technologie ce n’était pas une grande histoire d’amour à la différence d’Hell et moi. Je plongeai mon regard dans le sien avant de prendre de nouveau la parole.


    « Si tu cherches des hommes à séduire il y en a plein dans la salle de jeu, je suis sûr que tu y trouverais ton compte. »

    Quand je n’aimais pas quelqu’un, je le faisais savoir, j’étais franc et je ne prenais jamais de pincette, la vie avait fait qu’elle allait peut-être subir mes foudres ce soir, déjà qu’être ici ne m’était guère appréciable, si en plus elle était dans les parages ma soirée allait s’annoncer corsée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell S. Maccione

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Avatar : Amber Heard
Pseudo : MEG_#
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 20 ans
Péché :: La gourmandise
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Lun 23 Mar - 16:05

    Si il y’avait une chose dont Hell était certaine, c’est que jamais elle n’aurait pensé tomber sur lui ce soir, elle s’était attendue à tout sauf à ça. Disons que le jeune femme avait l’habitude des imprévus, mais quand même là c’était un choc. Elle n’avait pas revue Louka depuis leur rupture il y’a de ça quelques mois. Et il faut bien avouer que le jeune homme lui manquait beaucoup. Certes, Hell avait fait la conne, et elle le savait. Mais dans un sens, elle n’était pas la seule à avoir commis des erreurs dans l’histoire. Le soir où Louka lui avait fait une scène de jalousie immense l’avait un peu déstabilisé et Hell avait consommé un peu trop de drogue et d’alcool. Et c’est ainsi qu’elle avait terminé la soirée dans sa chambre avec un autre homme que celui qu’elle avait vraiment aimé. Mais Hell n’était pas vraiment consciente dans ses faits et gestes, sinon jamais elle n’aurait fait ça. Même si la relation qu’elle entretenait avec Louka était assez volage, elle aurait été prête à oublier son infidélité pour vivre leur amour au grand jour. Bien entendu, désormais tout était trop tard, et Hell en était parfaitement consciente. Mais elle repensait souvent à ce fameux soir, où Louka aurait pu écouter sa version des faits, car elle était persuadé qu’il lui aurait pardonné si elle lui avait tout expliqué.

    Oublié quelqu’un avec qui vous avez vécut dans un monde à part pendant des mois est quelque chose d’assez difficile. Louka et Hell étaient toujours ensemble lors des soirées, faisaient les mêmes conneries, se droguaient ensemble, couchaient ensemble bref Hell se sentait bien avec lui. Le vide qu’il avait fait en la laissant seule se faisait tous les soirs sentir. Certaines personnes lui demandait même ce qu’il devenait. Mais pour Hell, il était redevenu un inconnu, quelqu’un qu’elle ne reverrait jamais. A croire que le destin est toujours là où l’on l’attend le moins, puisse que Louka se tenait désormais devant la brunette, qui avait bien changé depuis quelques mois. Ses cheveux anciennement blond étaient devenus bruns, son style vestimentaire était un peu plus provoquant, et son caractère encore plus fort. Apparemment, Louka aussi avait changé, notamment physiquement. Hell remarqua que sa musculature avait prit, ce qui le rendait encore plus désirable. Mais les retrouvailles n’allaient sûrement pas se passer comme ils l’imaginaient, car leurs caractères respectifs allaient se faire entendre, ça c’est sur! Après lui avoir fait une petite remarque, Hell l’écouta lui dire qu’on l’avait mal informé, et rigola en prenant un air énervé, le genre d’air qui montre que rien ne nous atteint alors qu’enfaîte chaque parole était un coup en pleine figure pour Hell. Mais elle n’allait pas lui montrer, ce serait trop facile et beaucoup moins marrant.

    « Tu bosses ici? Et bien t’es tombé bien bas… »

    Dans le fond, Hell ne pensait pas toutes ses méchancetés. Louka comptait encore beaucoup pour elle, et ce depuis toujours. Le voir énervé lui donner la folle envie de le plaquer contre un mur et de l’embrasser fougueusement. Connaissant Louka, Hell se doutait bien que cette situation était embarrassante pour lui également, car il y’avait une certaine alchimie entre Hell et lui autrefois qui devait probablement refaire surface dans l’esprit du jeune homme, tout comme c’était le cas dans celui de la jeune femme. En entendant sa remarque, Hell sentit la réelle colère qu’il éprouvait pour elle. Indirectement, il venait d’insinuer que c’était une prostituée, et ça elle n’allait pas le laisser passer. Hell le regarda d’un air un peu plus sincère cette fois, pour lui faire comprendre que sa remarque avait été blessante, mais ne se laissa pas faire pour autant. Elle fit signe au serveur, afin qu’il lui apporte un nouveau verre de tequila, et lui répondit.

    « Ça te vas bien de dire ça dis donc! D’ailleurs, tu n’es pas entouré de pétasses aujourd’hui c’est bizarre… Aurais tu perdus tout ton sex-appeal!? »

    La tequila arriva, et Hell remercia le serveur d’un air aguicheur, seulement pour jouer avec la jalousie de son ex compagnon. Discrètement, elle sortit un petit sachet de drogue, qu’elle glissa dans son verre. Elle jeta un regard à Louka, et but d’une traite son verre. N’ayant pas vraiment envie qu’il découvre combien elle était devenue pathétique, elle l’envoya légèrement balader.

    « T’as rien d’autre à faire? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka A. Danvers

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Avatar : Taylor Kitsch (L)
Crédit(s) : Tagada
Pseudo : Ronnie
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 23ans
Péché :: Colère
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Mer 1 Avr - 0:05

    [Encore une fois désolée pour l'attente de la réponse et pour la médiocrité du poste mais avec le crétin de l'internet qui décide d'en faire qu'à sa tête je peux pas faire comme je le voudrais, encore une fois désolée je me rattraperai au prochain promis!]

    Heureux de la revoir? Je n’étais pas à proprement parlé heureux de la revoir puisque ça avait le don de me faire penser à notre passé, un passé que j’avais eu du mal à oublier et que j’espérai ne jamais revoir. Mais mon Dieu, qu’elle était magnifique, des cheveux d’un brun presque noir qui lui allait à la merveille, ses grand yeux ouverts ne laissaient aucuns doutes quant à son étonnement de me voir ici tout comme je l’avais été mais que voulez-vous, j’avais encore en mémoire ce jour où je l’avais vu dans le même lit qu’un autre homme, elle passait à présent à mes yeux comme une véritable traînée qui ne pouvait s’empêcher d’aller voir les hommes de gauche à droite tout en restant cette charmante femme qui m’avait séduit quelques mois en arrière. Elle me dégoûtait et pourtant j’en étais encore raide dingue! Magnifiquement belle et intelligente, j’en étais littéralement amoureux, hélas, je ne pouvais faire un trait sur le passé, elle avait simplement trahit ma confiance, bien que ce soit régulier entre nous deux ce genre de situation, c’était tout de même un véritable choc, jamais je n’aurai pensé que ce soir là elle irait se réconforter dans les bras d’un autre, j’aurai peut-être préféré qu’elle se mette à pleurer toute la soirée au lieu d’aller faire l’amour avec un autre homme.

    Aussi répondante que je l’étais, elle n’hésita pas à me faire comprendre que ma remarque l’avait blessé et avouons le, c’est ce que je voulais faire, la blesser comme elle l’avait fait, lui dire clairement ce que je ressentais en ce moment pour elle, certes je l’aimais encore, on ne peut pas tirer un trait sur l’amour de sa vie mais hélas, je la détestais de tout mon être, l’attirance que j’éprouvai pour elle était encore présent et pourtant, je ne le ressentais pas en moi en ce moment, elle avait beau être vêtu de façon presque provocante et sexy, je n’arrivai pas à sentir ce que je ressentais généralement avec les autres filles, sentir une petite pulsion à l’intérieur du jean.
    Alors qu’elle se mettait à me provoquer, je ne réagissais même pas, peut-être sus l’hypnose de sa beauté fatale, je n’arrivai pas encore à faire le poids de ses mots, j’aimai mon métier certes mais comme elle le disait si bien, j’étais tombé très bas ce soir en faisant le bar, elle connaissait mon métier et visiblement elle n’avait pas oublié le fait que je refusais catégoriquement de faire le bar. Enfin, je me contentai simplement de sourire à cette remarque plus amusante qu’énervante, elle n’avait finalement pas tord et je la laissai dire une telle vérité aussi étonnant que se soit.

    En revanche, contrairement à sa première remarque, la deuxième me fit un peu plus de choses. Sentant mon estomac se nouer, mon cœur s’arrêta presque de battre, une colère immense s’emparait lentement de mon corps, je sentais mon corps entier se raidir jusqu’à ce que mes mains viennent former un poing, chose que jamais je n’avais eu en sa présence, elle avait ce don de me calmer en temps normal mais là, c’était bien différent, au lieu de sentir son regard réconfortant sur moi, je sentais une colère immense s’emparer de mon corps, comme-ci tout le poids et l’impact du passé revenait comme un coup dans mon corps, je n’avais pas réagi le soir où elle était dans le même lit que l’autre homme, je n’avais même pas prit la peine de réagir, restant neutre je m’étais moi même étonné bien que je sache parfaitement qu’un jour elle devrait sortir je n’avais jamais pensé qu’elle ressortirait à cet instant, devant elle qui était si magnifique ce soir.


    « A ta différence Hell, je n’ai pas besoin de montrer mon corps pour attirer une femme dans mon lit. »

    Lui aboyais-je de nouveau. Mes paroles étaient comme des lames de rasoirs, je ne calculai pas le poids qu’ils pouvaient avoir sur elle. Je la comparai à une prostituée, chose qu’elle n’était finalement pas, mais rien à faire, mise à par être méchant à son égard, je ne savais pas comment lui parler, lui dire combien je l’aimais encore ou plutôt lui dire de partir à tout jamais de ma vie, de ne jamais essayer de me revoir et encore moins de me parler?
    Néanmoins, elle reprit de nouveau la parole, tout comme moi elle était méchante dans ses propres, horribles dans ses paroles et pourtant, mon Dieu qu’elle était irrésistible! J’aurai à cet instant, pour la faire taire, embrasser ses lèvres qui n’arrêtaient pas de m’appeler!


    « Mon métier est de m’occuper des personnes qui pourraient faire du tord au bar ou même à une des personnes présentes dans cette salle et il semblerait que tu en fasses partie! »

    De nouveau, elle s’en prenait encore une. Je ressemblais vraiment à un monstre quand je m’y m’étais, j’étais le pire homme du monde quand je le voulais, généralement je m’énervais devant les hommes mais elle, il semblerait qu’elle avait franchi un cap infranchissable par une femme ou par un homme!
    C’est pour ça que je l’aimais tellement! Hell!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell S. Maccione

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Avatar : Amber Heard
Pseudo : MEG_#
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 20 ans
Péché :: La gourmandise
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Mer 1 Avr - 11:51

    C’est vrai que revoir son ex dans ces circonstances n’était pas le plan rêvé et Hell le savait. Jamais elle n’aurait cru le revoir, pourtant ils habitaient la même ville, mais Vegas est tellement grand. Elle savait qu’il lui en voulait énormément pour son acte, et il faut bien se dire que la jeune femme le regrette beaucoup aujourd’hui également. Elle en avait fait des erreurs dans la vie, mais celle-ci était assez grave, et elle ne se le pardonnerai probablement jamais, tout comme Louka. Mais comprenez là, ce soir là elle avait beaucoup trop bu, beaucoup trop consommé de drogue et ne savait plus ce qu’elle faisait, et ce à cause de cette fichue dispute avec Louka, qui pouvait se montrer très méchant dans ses paroles quand il était énervé. Quand elle le regardait, des flashs de leur passé lui venait à la tête, des moments où ils étaient en pleine action dans un même lit, des moments où ils s’embrassaient fougueusement, et ce visage lorsqu’il la surprit en pleine action avec un autre. Tout en le regardant, Hell buvait son verre de tequila, le troisième depuis son arrivée. Elle se sentait mal, très mal et avait qu’une seule envie: faire souffrir son propre corps, comme elle le faisait depuis maintenant des mois. Elle était devenue pathétique, et beaucoup de gens la détestait maintenant. Hell faisait n’importe quoi, ne respectait plus personne. En gros, elle n’était plus cette fille d’autrefois, si douce à des moments et à la fois sauvage dans d’autre moment. Maintenant, elle était agressive quand elle se sentait en minorité, ne respectait plus les règles, se droguait encore plus autrefois. La mort ne lui faisait pas peur, puisse que pour elle, la jeune femme n’avait plus vraiment de raison de rester sur cette terre.

    Pourtant, Louka était le seul qui pouvait peut-être la sauver, car il avait été le déclencheur de ça, indirectement. Mais Louka la détestait maintenant, du moins c’Est-ce qu’elle pensait, et n’hésitait pas à la traiter de prostituée ouvertement, en lui lançant des pics. Hell répondait bien entendu, car ce n’était pas le genre à se laisser faire, mais ses remarques la blessait intérieurement même si cela ne se voyait pas forcément. Louka la connaissait tellement bien, qu’il savait où ça faisait mal. Hell n’avait qu’une seule envie lorsqu’il lui lançait de terrible paroles, c’était de le plaquer contre un mur et de l’embrasser fougueusement. Bien sur, elle n’allait pas risquer la chose pour le moment, car c’était assez mal partit. Mais lorsque la jeune femme toucha un point sensible, elle remarqua le changement de tête de Louka, pour un visage plus fermé, plus colérique. Hell connaissait bien ce visage, et savait qu’il pouvait être très dangereux à ce moment là. Puisse qu’autrefois, c’était elle qui le calmait lorsqu’il était dans cet état là elle ne pouvait rien faire, car elle était la cause de cette colère. Bien sur, elle aurait très bien pu poser sa main sur son poing fermé qui était sur la table, mais Hell ne le fit pas. En entendant la remarque de Louka, ce fut de nouveau un coup de poing en pleine figure qu’elle se prit, et se sentit à son tour énervé. Il venait une nouvelle fois de la traiter de prostituée, même si il ne lui avait dit directement. Louka lui dit qu’il n’avait pas besoin de montrer son corps pour attirer ses conquêtes, contrairement à elle. La belle lui lança un regard plein de foudre, touchée en plein cœur. Mais elle ne se laissa pas abattre, et répondit immédiatement.

    « T’étais bien content de le voir mon corps avant de me mettre dans ton lit! »

    Hell était contente de sa réponse dans le fond, car même si il la prenait pour une prostituée, la jeune femme voulait lui faire comprendre qu’il était sortit avec une prostituée alors. Elle savait que ça ferait mal d’entendre cela, mais s’en fichait pas mal puisse que Louka ne se souciait pas non plus de l’impact de ses paroles. Ensuite, alors qu’elle avait très envie de prendre un peu de cocaïne qu’elle avait dans son sac, elle envoya balader Louka, mais celui-ci n’avait pas l’intention de partir. En l’entendant lui dire que c’était son métier, Hell rigola. Elle tira une taffe de sa cigarette pour le faire enrager, et décida de se lever. Elle était debout, face à lui, très proche de son visage, histoire de le provoquer de nouveau.

    « J'aipas besoin que tu t’occupes de moi! Tu ferais mieux de t’occuper d’autres personnes, tu perds ton temps avec ta prostituée d’ex petite amie! »

    Hell termina d’une traite son verre, et partit en direction des toilettes, un peu plus dans la salle, où peu de personne se trouvaient. Hell prit son petit sachet de drogue, et commença à le renifler ses substances illicites, tout en ayant des larmes qui coulaient sur ses joues. Le besoin de se faire souffrir était présent, et la drogue était son seul échappatoire. Mais, alors qu’elle se pensait tranquille, Hell entendit de nouveau la voix de Louka…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka A. Danvers

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Avatar : Taylor Kitsch (L)
Crédit(s) : Tagada
Pseudo : Ronnie
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 23ans
Péché :: Colère
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Mar 7 Avr - 15:56

    Bien, je vois que l’heure des règlements de comptes avait sonné, même si j’avoue avoir déclencher le gong, elle n’allait pas s’en tirer comme ça, si facilement alors que j’étais sur le point d’exploser à n’importe quel moment. Elle était franche et c’est ce que j’aimais chez elle, elle était belle et sa robe la mettait terriblement en valeur, à vrai dire, je me serai bien passé de ce règlement de compte pour lui faire l’amour comme elle le méritait mais non, j’étais encore bien trop écœuré de cette nuit où je l’avais vu avec un autre qu’elle me répugnait presque. Gros paradoxe? Je vous garanti que dans mon cerveau les deux hémisphères étaient en marche. On dit généralement qu’on utilise seulement 10% de notre cerveau et bien je vous jure que là c’est la totalité de mon cerveau qui marchait, une moitié me hurlait d’oublier cette rancœur et de la pardonner tandis qu’une autre me chuchotait de lui mettre un point dans la figure. Non, je n’écouterai aucune des deux, la première partie était perverse et l’autre trop brute, frapper une femme? Jamais, j’ai beau être la pire des brute sur Terre, jamais je n’irai frapper une femme, je ne comprends d’ailleurs toujours pas comment un homme peut faire ce genre de geste à une femme, ses magnifiques créatures qu’a créé Dieu, ces personnages hypocrites qui peuvent vous faire bien plus que mal qu’une balle tirée à bout portant dans le thorax. Mais malgré cette hypocrisie qu’elles ont toutes, jamais je ne viendrai à en frapper une!

    Lentement je sentais la colère qui montait à l’intérieur de mon corps, ses paroles étaient des rasoirs que je me prenais en plein dans le cœur. Jamais je ne l’aurai cru capable de sortir de telles insultes, certes de ma part c’était quasiment habituelle, j’étais considéré comme le pire des salauds, mais venant d’elle, c’était une autre histoire, j’avais beau l’avoir entendu crier un bon nombre de fois des noms d’oiseaux à chaque fois qu’ils m’étaient destinés, j’avais l’impression qu’elle essayait tant bien que mal de me tuer. Mon poing se serrait, elle n’arrivait pas à me calmer, elle qui auparavant devait utiliser seulement ses yeux pour me calmer, aujourd’hui, elle les utilisait pour m’énerver. Que cherchait-elle? Des insultes directes? Que je la prenne par le bras en le virant du bar? Que je sorte de mes gonds? Je n’en avais aucunes idées, cherchait-elle des excuses de ma part? Jamais elle n’en aurait dans ce cas, ce n’est pas en m’insultant qu’elle pourrait gagner mes excuses, elle ne les aurait d’ailleurs jamais puisque je ne me reprochai rien, tout était de sa faute, je n’avais rien fait de bien méchant ce soir là, je lui avais simplement fait par de ma jalousie et rien de plus!


    « Je n’ai jamais dit le contraire Hell. »

    Lui dis-je finalement presque dans un ton mélangeant la pitié et l’envie mortelle de lui prendre ses lèvres. Elle était encore et toujours magnifique, ses cheveux bruns faisaient parfaitement ressortir la couleur de ses yeux. J’en étais encore amoureux quel calvaire! Comment était-ce possible? J’avais tellement prit sur moi pour essayer de ne plus rien éprouver pour elle que je me sentais tellement ridicule, je savais parfaitement qu’un jour comme celui-ci allait arriver, j’aurais du me faire à l’idée qu’un jour peut-être, nous viendrions à nous querellés pour cette histoire, mais pas maintenant, c’était encore trop tôt, j’avais encore la totalité de mes sentiments à son égard, j’en étais éperdument amoureux.

    « Je n’ai pas l’intention de te laisser boire des verres jusqu’à en devenir saoule et ne plus savoir ce que tu fais. »

    Heu… qu’est ce que je venais de dire? Je ne m’en rendais même pas compte! C’est certainement à cause de la proximité qu’elle avait installé entre nous deux que je perdais la raison, en effet, elle en avait profité pour s’approcher très dangereusement de mon visage et je venais de perdre tout mes moyens! Oubliant presque la colère, je venais de lui faire part de mon envie à le voir rester sobre! Je savais comment elle était et je ne voulais pas qu’elle se fasse du mal par ma faute, à cause des paroles trop injurieuses que j’avais eu à son égard. Elle méritait certainement quelques injures mais pas au point qu’elle ne se mette la tête à l’envers part ma faute.

    Mon regard encré dans le sien, je me tus, attendant sa réponse où une quelconque réaction de sa part. Mon regard froid auparavant avait changé, devenant presque protecteur et soucieux de son bien être, je ne voulais pas qu’elle se ruine une fois de plus la santé
    .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell S. Maccione

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Avatar : Amber Heard
Pseudo : MEG_#
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 20 ans
Péché :: La gourmandise
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Mar 7 Avr - 19:31

    Et dire que cette histoire avait démarrer d’un rien. Quelques mois auparavant, Hell et Louka étaient les meilleurs amants qu’il soit dans cette ville, et voilà que aujourd’hui ils se haïssaient au plus profond d’eux même. Enfin, c’Est-ce qu’ils essayaient de se prouver, puisse que dans le fond, Hell était toujours complètement dingue de ce mec. Il était la seule personne avec qui elle se sentait bien, et pourtant elle avait tout gâché. Car oui, c’était bien de sa faute si ils n’étaient plus ensemble, et Hell en était parfaitement consciente. Seulement sa fierté lui faisait s’avouer le contraire, et Hell se battrait jusqu’à la fin pour ça. Louka l’énervait terriblement à l’heure d’aujourd’hui et pourtant elle le désirait tellement. Rien qu’en pensant qu’une autre femme pouvait l’avoir, quelqu’un d’autre qu’elle, Hell se sentait prise dans une colère énorme. Des flashs du moment où elle avait trompé celui qu’elle aimait, où celui-ci l’avait vu.. Tout ceci lui remontait à l’esprit et lui en donnait la migraine. La brunette savait à quel point Louka la détestait maintenant, et elle avait décidé de faire la même chose qu’il lui faisait subir, pour ne pas qu’elle souffre seule. Car Hell était une écorchée vive dans le fond, depuis son plus jeune âge. Mais pas seulement à cause de ses conquête… Son père avait été un grand pilier dans sa jeunesse, et c’est lui qui l’a embarquée dans cet enfer dont elle est maintenant prise au piège. Il la battait, la forçait à se droguer, même à revendre de la drogue pour lui… Tellement de chose qui faisait d’elle un pantin, et dont elle n’avait pas le droit de parler à quiconque, même pas à Louka. De toute manière, Hell ne voulait pas assumer ce passé si lourd, et ne voulait pas non plus la pitié des gens. Elle était devenue ce qu’elle était, et rien ne pourrait la changer.

    Hell et Louka avaient décidés de se faire du mal, et ils ne mâchaient pas leurs mots. Chaque mots que le jeune homme disait faisait l’effet d’un coup de poing sur Hell. Et elle encaissait les coups, en se défendant avec des mots, qu’elle ne pensait pas forcément. Mais Hell cherchait à le faire souffrir aussi, lui faire comprendre que même si elle l’avait trahit, il n’avait pas le droit de la traiter de la sorte, pas lui. La jeune femme savait que ses propres mots avaient le même effet sur Louka, mais s’en fichait. Elle cherchait à avoir le dernier mot, bien que la partie était loin d’être gagner puisse qu’elle céderait certainement avant lui. Mais elle ne voulait pas lui montrer qu’il était sa faiblesse, qu’elle était quelque part encore accro à lui. Hell ne voulait pas qu’il voit combien elle était devenue pathétique, avec pour seul échappatoire la drogue. Elle se leva en finissant son verre d’une traite, et parla très proche du visage du jeune homme, alors que son cœur battait la chamade. Hell commença à partir, lorsqu’elle entendit sa réponse. A ce moment là, la jeune femme ne ressentit pas autant de colère que les phrases précédentes, ce qui la fit légèrement sourire. Il lui prouva indirectement qu’il tenait toujours à elle, et qu’il ne voulait pas qu’elle pourrisse sa santé. Hell et son petit caractère reprit le dessus, et le regarda avec un regard un peu plus tendre, tout en restant énervée.

    « J’ai pas besoin de ta pitié! Si j’ai envie de boire jusqu’à en mourir, alors je le ferais et c’est pas toi qui m’en empêchera Louka! »

    Puis Hell partit un peu plus loin, lisant dans son regard que cette phrase l’avait de nouveau touché. Elle se mit dans un petit coin, alors que ses yeux brillaient par la tristesse de ne pas pouvoir prendre celui qu’elle aimait tant dans ses bras, et sortit son petit sachet de drogue, qu’elle s’enfila d’une traite également. Enfin, disons qu’elle commenca, puisse qu’avant qu’elle ne puisse terminé, Louka se trouvait de nouveau là, et l’empêcha de finir en lui prenant son sachet. Hell s’énerva de nouveau, bien qu’elle ne le voulait pas vraiment, alors que le regard de Louka était presque redevenu le même qu’autrefois quand il la regardait d’un air protecteur…

    « Tu fais quoi là!? ... Laisse moi Louka, s’il te plait… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka A. Danvers

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Avatar : Taylor Kitsch (L)
Crédit(s) : Tagada
Pseudo : Ronnie
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 23ans
Péché :: Colère
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Mar 7 Avr - 22:36

    Même si cela était de ma faute, la voir se bousiller la santé était une chose carrément insupportable! J’ignorai son passé, quand nous étions ensemble jamais nous n’en avions parlé, ni du sien, ni du mien, elle savait juste que j’avais une petite sœur des plus invivables au monde, autrement, elle ignorait la galère dans laquelle j’avais vécu et j’ignorai ce que son père lui faisait subir, visiblement si je l’aurai su, il y a bien longtemps que je lui aurai dit que je l’aimais avant ce soir là et avant que tout ne dégénère. Quoi qu’il en soit, la voir ainsi boire de l’alcool jusqu’à ne plus savoir ce qu’elle faisait m’était carrément impossible, je l’aimai tellement et je voulais tellement la protéger qu’en l’espace d’un instant la presque totalité de ma colère à son égard s’évapora, bien évidemment je n’en oubliai pas mes mots, la véritable colère que j’avais pour elle mais, son regard, il réussissait de nouveau à m’attendrir, à me faire fondre, à me calmer. Je la connaissais presque parfaitement, son caractère similaire au mieux, sa fierté qu’elle ne mettrait pas de côté, en fait, cette scène avait quelque chose d’assez marrant pour nous deux, voulant absolument avoir le dernier mot nous n’allions pas nous laisser partir aussi facilement. C’était tellement étrange mais à la fois terriblement excitant!

    Alors qu’elle me reprochait d’avoir pitié d’elle, elle commença à partir, avalant d’une traite son verre, je ne pris même pas la peine de finir le mien que mon gentil serveur m’avait posé sur le comptoir. Roulant des yeux, je tapais du poing sur le comptoir m’insultant pas la même occasion, je pouvais être terriblement idiot, un véritable con fini comme on le dit si bien. Je repoussai une femme que j’aimai par dessus tout, j’insultai celle qui avait tout de même fait de ma vie un bonheur durant le temps que nous avions passé ensemble, et comment je la remerciai? En l’insultant presque de traînée devant les clients qui nous entouraient, quel beau spectacle auquel ils devaient tous assister!
    Je la vis alors partir un peu plus loin, fronçant les sourcils je remarquai avec une certaine stupeur le sachet qu’elle sortait de je ne sais où. Alors là, la voir se droguer serait le comble! A la limite qu’elle boive ça passe mais là voir se droguer était la dernière des chose que je voulais voir.

    Je m’approchai alors d’elle d’un pas déterminé, comme-ci le petit copain qu’elle avait trompé revenait à la charge! J’arrivai alors derrière elle avant de m’emparer de son sachet que j’enfournai dans ma poche afin que personne ne puisse le voir, je n’allais pas laisser se faire passer pour une toxico sous prétexte qu’elle m’avait trompé, j’étais certes méchant mais pas avec elle, ou du moins, pas comme je pourrai l’être. Puis, de mon autre main, je m’emparai de son poignet alors qu’elle me demandait « gentiment » de la lâcher, ma main se resserrait autour de son poignet alors qu’une autre forme de colère s’emparait de mon corps.


    « Tu crois vraiment que je vais te laisser te droguer? Tu pourras me traiter de tout les noms que tu veux mais si il a bien une chose que je ne te laisserai jamais faire c’est bien te droguer Hell! »

    Et voilà, au fur et à mesure que je parlai je lui avouai presque que je l’aimai. Mais qui j’étais? Je suis censé la détester et vouloir son malheur, or, en ce moment je lui prouvai que je tenais encore à elle et qu’elle était tellement importante dans ma vie. Mon regard plongea encore dans le sien, mes yeux brillaient, non pas de tristesse mais de colère, comment pouvait-elle se droguer? Ma main le serrait encore, je ne contrôlai pas vraiment ma force mais pourtant, je sentis comme un frisson de plaisir parcourir mon corps, je n’avais pas touché à son corps depuis un long moment et là, le sentir, le toucher, me procurait un bien fou, un bien que longtemps je n’avais plus ressenti. Mes sentiments refaisaient-ils de nouveau leurs apparitions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell S. Maccione

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Avatar : Amber Heard
Pseudo : MEG_#
Date d'inscription : 19/03/2009

holy bible.
Age :: 20 ans
Péché :: La gourmandise
Vicious.relations ::

MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   Mer 8 Avr - 17:01

    Pendant qu’ils étaient ensemble, Hell avait fait une petite pause sur la drogue. Ils en consommaient de temps à autre, mais rien de très fort comparé à maintenant. Un petit joins n’a jamais tué personne, et ils leur arrivait d’en fumer quelques uns pendant des soirées. Mais aujourd’hui Hell était retombée dans cette enfer, et en était complètement devenue dépendante. Plus personne ne pouvait la sauver, et Hell mettait sa propre vie en danger. Mais pour la brunette, elle n’avait plus rien à vivre maintenant qu’elle était seule. Oui car personne ne la respectait comme Louka l’avait fait, désormais elle était devenue le genre de fille à traîner dans les bars et à boire jusqu’à ne plus contrôler ses faits et gestes, avant de finir la nuit dans les bras d’un homme qu’elle connaissait à peine. Nombreuses avaient été les fois où Hell avait regrettée d’avoir coucher avec cet inconnu, mais elle ne pouvait pas changer le passé. Certaines de ses amies essayaient de lui faire arrêter ça, de peur qu’elle tombe un jour sur une mauvaise personne comme ça lui ai déjà arrivé, mais Hell ne voulait pas de leur aide. Elle gâchait sa vie, devenant une épave. Perdue dans ce grand enfer, Hell se sentait tellement seule…

    Alors qu’elle s’était échappée des insultes de son ex petit ami, Hell commença à faire se qu’elle savait faire de mieux: se droguer. Mais cette fois c’était différent, elle faisait ça pour oublier sa peine, la tristesse qui l’envahissait en voyant combien elle était encore attachée à Louka. Et celui-ci refit son apparition, en l’empêchant de faire cette bêtise. Hell ne savait plus quoi penser. Il l’avait d’abord empêcher de boire, et voilà que maintenant il l’empêcher de se droguer. Hell ne comprenait pas sa réaction, la jeune femme était tellement persuadée qu’il la détestait et pourtant il semblait être toujours attaché à elle, comme Hell l’était à lui. Louka lui attrapa le bras, qu’il serra très fort. Hell tenta de le retirer, mais il avait trop de force pour elle. Et puis, le contact de sa peau lui était tellement cher qu’elle ne voulait pas qu’il ne la lache en réalité, elle mourrait d’envie de le prendre dans ses bras, qu’il lui fasse oublier tout ça. Hell avait envie de lui confier toutes les choses qu’elle ne lui avait jamais dite, comme par exemple le fait que son père était allé en prison, et qu’il était maintenant de retour en ville pour lui en faire baver. Hell avait très peur de son père, mais n’avait personne pour la protéger, ce qui lui donnait encore plus envie de foutre sa vie en l’air, avant que ce ne soit quelqu’un d’autre qui le fasse. Elle regarda Louka, qui avait totalement changé de regard, et se mit à verser des larmes, qu’elle ne contrôlaient pas. Un mélange de colère et de tristesse l’envahissait.

    « Laisses moi Louka s’il te plait! Rend moi ma coke, j’en ai besoin! J’ai pas besoin que tu te soucis de ma santé, de toute manière tu ne seras pas toujours là pour le faire! »

    Hell avait envie qu’il la prenne dans les bras, car l’appel de son corps était tellement fort. La jeune femme avait assez mal au poignet, mais Louka n’avait pas l’intention de la laisser partir. La jeune femme le regarda de nouveau, car elle savait qu’il n’était pas prêt de la lâcher maintenant. Et c’est alors qu’elle ne contrôla plus ses pulsions. Elle se débâta un peu plus, et se libera. Alors elle regarda Louka, en lui parlant assez proche de son visage, et lui avoua combien son désir était présent.

    « Va t’en Louka… Ça va te paraître complètement dingue, mais si tu restes là je vais craquer… Et je ne supporterait pas que tu me repousses si je t’embrasse là tout de suite… Alors pars j’t’en supplies! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Laisses moi t’expliquer… » | PV Louka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les trésors des laisses de mer
» Les trésors des laisses de mer
» elle m'a laissé "en rade"
» Transports Boissel (Groupe STG - Gautier) (29)
» LOUKA est Là !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
h o l y . b i b l e ― « pardonnez moi mon père » :: v e g a s ▬ « n o r t h . s i d e » :: the venitian .-
Sauter vers: